Donnez une seconde vie à vos meubles

« Mon métier »,

un savoir-faire allié à la modernité.

SeparateurViolet

Tapissière de formation, le goût des belles choses et de la diversité des matières

et des tissus m’ont poussé à créer un équilibre entre le Tapissier et la Tapissière.

3-Table-de-chevet,en-cours-(25)
LampeJaponaiseApresOK
2-Meuble-6-tiroires-Apres-(10)
Coussins-decoratif
SeparateurViolet

Mon concept

 

La déclinaison des tissus sur tous les supports : assises, commodes, tables, lampes, coussins, étagères…,

avec goût, originalité, personnalisation, modernité, finition et bien sûr un savoir-faire.

Je crée des meubles et objets en les habillant de tissus et autre éléments raffinés : perles, plumes, galons…

Je vous propose une multitude de différents tissus :

dentelle, simili, coton, cuir, volage, velours créés par différents éditeurs de tissus.

A partir d’une pièce brute, d’un vieux meuble chiné avec soin,

je donne une seconde vie à vos meubles et objets  tout en harmonisant votre intérieur.

Création et vente de pièce unique et sur-mesure

SeparateurViolet

Vous avez une idée, une envie de rouge ou de gris sur un de vos meubles ?

De plume sur l’une de vos lampes ?

De dentelle sur un coussin fait sur-mesure?

En savoir plus sur les métiers de Tapissier et Tapissière ? Cliquez sur la flèche !

La Tapissière n’est pas l’équivalent du Tapissier !

SeparateurBlanc

« Le métier de Tapissier »

dit Le Tapissier garnisseur

C’est un métier manuel ou pendant plusieurs siècles seuls les hommes étaient en droit de le pratiquer.

Ils réalisaient des tentures murales, housses, dessus de lit, abat-jour.  Ils se chargeaient du garnissage de sièges, (réalisation de garnitures qui sont en pelotes*, piquées* ou capitonnées*)

fauteuils, canapés, banquettes, chaises…

Ils pouvaient également poser de la moquette, confectionner des matelas, poser du tissu tendu et faire des descentes d’escaliers.

Aujourd’hui et depuis quelques années les mentalités ont changé et les femmes exercent couramment le métier de Tapissier

Il/Elle est également restaurateur, répare les meubles anciens en respectant les techniques et matériaux d’origine.

Il/Elle connaît les propriétés des différents tissus et matériaux (Cuir, soie…), le travail traditionnel (au crin, ressort et en finition galons, clous tapissier) ou le travail contemporain (mousse, ouate, agrafes).

Héritier des artisans du Moyen-Âge le Tapissier modèle tout ce qui a trait à la décoration textile d’intérieur.

Il/Elle peut travailler en partenariat avec des Antiquaires pour lequels il/elle restaure des meubles anciens ou avec des Architectes Décorateurs pour qui il/elle réalise des commandes faites sur-mesure.

« Le métier de Tapissière »

dit le/la Couturi(è)re d’ameublement

ou le/la Courtepointi(è)re

MachineCoudre

Il/Elle confectionne des ouvrages de décoration d’intérieur; tout se qui allie le tissu à la couture; décor de fenêtres : rideaux, voilages, stores. Également des housses de coussins, embrasse* linge de table, literie,

Il/Elle contribue à l’esthétique et au confort des intérieurs. Sélectionne les étoffes ou au choix du client et les passementeries (galons* passepoils*, volants, franges, drapés, plate-bande, lambrequins*…) puis réalise les travaux de coupe, d’assemblage et de montage: surjette*, pique à la machine, fait les finitions manuellement à l’aiguille et repasse avant la pose.

Rideau

Petit lexique

* pelotes : Utilisation des pelotes traditionnelles en crin ou méthode moderne à base de mousse synthétique permettant de personnaliser le confort du fauteuil en fonction de la dureté de la mousse. 3 à 5 cm d’épaisseur, légèrement saillante et une bonne mise en crin (crin animal). Elle doit être régulière et suffisamment ferme pour ne pas s’écraser rapidement. Elle ne comporte ni piqûre ni de point de fond.

*piquées :Contrairement aux pelotes la garniture piquée se présente avec une épaisseur plus importante et en forme générale plus précise. Lorsque la garniture du siège est définitif, il va falloir consolider les bords pour qu’ils ne se déforment pas à l’utilisation. Cette consolidation est effectuée grâce «au piquage»

*capitonnées : Le capitonnage est la garniture rembourrée d’un siège, d’un matelas ou d’un fauteuil créée en le piquant en plusieurs endroits ( le plus souvent en quinconce). Chaque piqûre est souvent marquée d’un bouton.

*embrasse : étoffe, bandeau, servant à attacher, à retenir un rideau

*galon : ruban épais en relief servant d’ornement.

*passepoil : Fine bande d’étoffe placée entre deux pièces de tissu, dépassant légèrement au niveau de la couture.

*lambrequin : En décoration , la découpe d’étoffe constituée d’une bordure à festons parfois garnie de franges, suspendus par une tringle dans sa partie supérieure et servant de motif d’ornementation pour décorer une galerie de fenêtre ou un ciel de lit. Le principe a été repris et la réalisation bénéficie de la technologie moderne pour la fabrication d’auvents et de stores (pour magasins ou vérandas), ainsi que de parasols et barnums

*surjet : point serré qui chevauche deux morceaux de tissu afin de les tenir assemblés bord à bord.

Mes actus !

SeparateurViolet